Rechercher
  • mavandorsselaer

Plus de détachement pour plus de liberté

exercice du vendredi : et si je mets en pratique aujourd'hui et pour le reste du temps qui m'est imparti * le DETACHEMENT, le LACHER PRISE ? La nature nous montre l'exemple et le mode d'emploi MERCI !!! et quoi de mieux que l'automne pour mettre en pratique le détachement

ECRIVEZ et partagez si vous le souhaitez votre processus de détachement, de quelle manière vous lâcher prise ? ça peut donner des idées à d'autres

* ce que nous vivons en ce moment est une épreuve, un test, ça fait parti d'une fin de cycle et d'un début d'un autre ... à créer, une renaissance.

Prenez soin de vous, soyez lumineux ! Marie-Aurore



* Le détachement implique de vivre dans le présent, en acceptant la réalité et les faits qui se passent. Il est lié à la jouissance des choses, sachant qu’elles sont passagères, et qu’elles ne sont pas permanentes ni statiques.

Tout ce qui est présent autour de nous va se modifier, y compris la façon dont nous sommes, en fonction des expériences auxquelles nous allons prendre part.

Le fait de nous détacher ne signifie pas que plus rien n’aura d’importance, mais au contraire, nous allons apprendre à aimer, à nous préoccuper et à nous engager sans générer en nous un profond chaos interne, et en oubliant la nécessité de posséder pour être heureux.

Le détachement est le pilier de notre liberté, et c’est ce qui nous permet d’être libres face aux autres. Il s’agit de se libérer de la rigidité pour laisser place à la souplesse et aux possibilités.

Se détacher, c’est commencer à se découvrir soi-même sans l’entrave de la sécurité et de la certitude.

Le détachement implique de comprendre que les pertes sont inévitables. Lâchons la main de ce que nous aimons, mais sans arrêter de l’aimer.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout